A l'origine, dans le Zen Soto, les moines étaient placés face à un mur blanc parce que, selon la légende, c’était la façon dont pratiquait Bodhidharma, le fondateur du Bouddhisme Zen.

Mais plus tard avec l'école du Zen Rinzaï, on fit tourner les moines de 180° de telle sorte qu’ils soient face à face mais à distance l'un de l'autre. La raison était qu’en procédant de cette manière cela augmentait l’intensité et accélérait le processus.

Les maîtres Rinzaï utilisaient également un koan, c’est à dire une question insoluble par le Mental, une énigme.

 

La question «Qui Suis-Je?» est un koan dans le sens où elle n’engage pas une réponse intellectuelle. En réalité ce qui est interpellé est notre nature essentielle.

 

Toutefois les maîtres Rinzaï ne sont jamais allés jusqu’au point de rapprocher les deux moines de sorte que l’un puisse communiquer à l'autre le résultat de sa contemplation.

C’est précisément là qu’apparaît toute l’originalité de la technique du Séminaire Intensif : la communication ajoutée à la contemplation majore le processus de désidentification .

 

<<...précédent...<<        >>...lire la suite...>>